Mes favoris du mois de Janvier

Mes favoris du mois de Janvier

Ce mois-ci, mes favoris sont vraiment des favoris « cocooning ». D’ailleurs, ils auraient pu s’intituler: « Comment lutter contre le froid et la déprime hivernale » .

Mon premier favori est une petite découverte que j’ai faite pendant mon dernier voyage en Allemagne. J’avais oublié mon baume à lèvres à la maison, donc le premier truc que j’ai fait en arrivant à Frankfurt, ça a été de foncer au Rossmann pour en acheter un. Je ne peux pas vivre sans baume à lèvres et encore moins en hiver. Du coup, j’ai trouvé une pépite ! Le baume à lèvres de la marque Kneipp Douceur amande Candelilla.

Poursuivre la lecture de « Mes favoris du mois de Janvier »

Moi, minimaliste?

Moi, minimaliste?

J’ai toujours été un paradoxe.

A la fin de mes études, je suis partie travailler aux USA et tout ce que j’avais de plus précieux tenait alors dans une valise et un sac de voyage : des vêtements, mes livres préférés et un cadre avec des photos de famille. Juste une valise et un sac de voyage. Quand j’y repense je trouve ça dingue!

Et puis j’ai travaillé et j’ai commencé à prendre des responsabilités, et plus j’avais de responsabilités et plus le salaire augmentait.  J’ai donc tout naturellement commencé à consommer. Je travaillais toute la semaine et le week-end je consommais! Heureusement, j’ai toujours appris à mettre de l’argent de côté. Je déculpabilisais en mettant de l’argent de côté et je consommais le reste. Acheter, consommer, je me retrouvais très vite avec une garde-robe à la Carrie Bradshaw. Tout ce qu’il fallait avoir en matière de mode existait quelque part dans mon dressing.

Le paradoxe était qu’à coté de ça niveau décoration je détestais m’encombrer. Je faisais une allergie revendiquée aux bibelots et à tout ce qui prenait la poussière. On déménageait souvent alors il fallait faire simple !

Et puis, il y a 2 et demi il y a eu le déménagement entre l’Allemagne et la Roumanie. Ça a été un déclic ! Je suis passé d’un dressing de 16 m2 à un dressing de 20 m2. C’était un peu comme passer en classe affaires dans un avion. Le rêve absolu pour une femme… et pourtant j’ai cru étouffer. C’était trop ! J’avais passé toutes ces années à collectionner des vêtements et des accessoires que je ne mettais jamais. Je m’asseyais sur la banquette au milieu de mon dressing et je n’y trouvais plus rien, j’y étais perdue, je m’étais perdue.

Acheter, consommer encore pourquoi ?

Je me souvenais alors du plaisir que j’avais étudiante à faire du shopping et à chercher dans les boutiques la pièce mode pour laquelle j’avais économisé parfois pendant des mois. C’est cette démarche-là qui avait du sens ! Le cheminement s’est fait progressivement. J’ai commencé à acheter moins, beaucoup moins et puis plus du tout. Et puis j’ai donné à tour de bras des cartons entiers de vêtements.

Et, il y a eu le déménagement retour entre la Roumanie et la France. J’ai continué à donner et à vendre mes vêtements et mes chaussures. J’ai vidé comme ça la moitié de mon dressing. Et croyez moi, il en reste encore beaucoup ! Mais j’ai gardé le noyau dur, l’essentiel, les plus belles pièces. Je me suis sentie plus légère voir presque libérée d’un poids.

Aujourd’hui, j’essaie d’appliquer les principes de base du minimalisme, autrement dit, j’achète beaucoup moins et mieux. J’essaie de faire des achats vraiment « réfléchis ». J’ai dit adieu au dictâtes des tendances, aux sirènes de la « fast fashion » !

fast fashion

J’ai appris à me connaître vraiment en matière de mode : comprendre ce que j’aime réellement porter et ce qui correspond à ma personnalité.

Et aujourd’hui, je rêve un peu du dressing idéal qui serait un peu comme ma décoration d’intérieur épurée, simple et chic.

Et vous, quel serait votre dressing idéal? N’hésitez pas à me raconter ça en message.

A bientôt,

Poursuivre la lecture de « Moi, minimaliste? »

Une absence, Crohn et moi.

Une absence, Crohn et moi.

Il y a 15 ans on m’a diagnostiqué la maladie de Crohn et c’est là que j’ai rencontré celui qui allait devenir mon colocataire pour toute une vie. Dorénavant, il fallait vivre avec un inconnu.

Nous avons passé de très belles années ensemble. On s´engueulait parfois à cause d’un repas qui avait mal tourné ou d’un voyage qui lui avait paru trop long. Mais globalement la vie s´écoulait avec douceur. Jamais de gros conflit, tout était calme… Il m’a laissé faire, il m’a laissé vivre, être amoureuse, avoir une carrière, avoir mon bébé, reprendre des études et voyager.

Un jour, excédé par tous ces déménagements, il a fait une grosse colère. Là, tout s’est écroulé : notre bel équilibre, ma vie, mon corps…

Selon lui, j’étais devenu trop insouciante et je n’avais pas respecté nos accords. Je ne l’écoutais plus, je n’écoutais plus ce corps qui criait. Je paierai de ma chair ! C’était la guerre ! Et, il savait très bien me torturer : des jours, des mois, une année entière de souffrances. On ne cohabitait plus, il mettait à sac notre maison. Il prenait toute la place et, moi, je disparaissais à vue d’œil.

Poursuivre la lecture de « Une absence, Crohn et moi. »

Le coup de cœur absolu : Nudestix

Le coup de cœur absolu : Nudestix

Le mois de septembre et la rentrée ont fini par arriver et après avoir passé les vacances quasiment sans maquillage, j’avais envie de rester dans la simplicité et le naturel. J’entrais à fond dans la tendance make-up « No make-up ». J’avais entendu parler de la marque Nudestix par des youtubeuses américaines et canadiennes et j’avais vraiment envie de tester cette gamme qui se veut naturelle, facile à appliquer et versatile pour un maquillage de jour comme de nuit. J’ai donc commandé un premier kit, la « Boho Babe Palette » sur Cult Beauty (parce qu’ils livrent en Roumanie) mais la marque est également vendue chez Sephora France. Une palette qui n’est pas vraiment une palette classique puisqu’elle se compose de 6 crayons multi usages et d’un taille crayon présentés dans une boite métallique avec à l’intérieur un miroir. Le kit arrive dans une jolie pochette noire brodée.

Retouche 4

Ma première impression : le kit est très pratique et facilement transportable. La boite métallique et son miroir et un plus. Ok, j’aime le principe des crayons multi usages. Le kit se compose de 2 crayons lèvres et joues (1 matte et 1 satiné) et 4 crayons eyeliner/ombre à paupières (1 matte et 3 lumineux).

Poursuivre la lecture de « Le coup de cœur absolu : Nudestix »

Crash Test ColourPop

Crash Test ColourPop

Depuis quelques temps chez les youtubeuses américaines, j’ai beaucoup entendu parler de la marque ColourPop qui est récemment arrivée chez Sephora USA (elle était jusque-là vendue en grande surface) et qui du coup a créé une ligne de produits en exclusivité. J’avais vraiment envie de découvrir cette marque et en grande curieuse j’ai forcement été faire un tour sur leur site web. Il faut savoir que depuis peu la marque livre aussi en Europe et arrive même jusqu’à Bucarest! Alléluia!!! Forcément, il fallait que je passe une petite commande pour tester leurs produits phares.

giphy-downsized (1)
Poursuivre la lecture de « Crash Test ColourPop »

Muffins salés aux olives, lardons et emmental

Muffins salés aux olives, lardons et emmental

De retour (enfin!) avec une recette idéale pour ces fêtes de fin d’année. Des petits muffins salés à servir en apéritif ou même en entrée accompagnés d’une jolie salade composée! C’est une recette simple et rapide que l’on peut tout à fait préparer avec ses enfants. Moi j’ai testé avec mon petit bonhomme…Gros succès! S’il a aimé préparer les muffins salés, il a surtout adoré les manger!

Ingrédients (pour environ 12 muffins):

  • 150 g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 3 oeufs
  • 1 petit verre d’huile d’olive
  • 1 petit verre de lait
  • 150 g d’emmental râpé
  • 150 g de lardons
  • 100 g d’olives coupées en morceaux

Mélanger la farine, la levure, les œufs, l’huile d’olive, le lait. Puis ajouter le fromage râpé qui va donner de la consistance à la pâte. Enfin ajouter les lardons et les olives et bien mélanger. Remplir les petits moules à muffins. Faire cuire 35/40 minutes à 180 degrés. Vous pouvez bien entendu modifier la garniture des muffins et remplacer les lardons par des dés de poulet par exemple ou les olives par des morceaux de poivrons.

Bon appétit et à très bientôt.

Comment survivre à un déménagement ? Trucs et astuces.

Comment survivre à un déménagement ? Trucs et astuces.

On y est ! Je vous en parlais il n’y a pas très longtemps… Je suis bien arrivée à Bucarest. Et, j’ai survécu à mon déménagement ! Et bien entendu, je vous parlerai très vite de mes premières impressions sur cette ville pleine de surprises. Un déménagement à l’international avec un petit bonhomme et 2 chats, croyez-moi ce n’est pas évident. Je ne vous parlerai même pas du voyage en avion avec les 2 caisses de transport pour chat, le petit bonhomme qu’il ne faut jamais lâcher des yeux et les bagages cabine (réduits au strict minimum cette fois-ci). Ce fut clairement épique ! Vous l’aurez compris « ORGANISATION » aura donc été mon mot d’ordre pendant tout le mois d’août ! Un déménagement qu’il soit à l’international ou non nécessite de l’organisation et de la rigueur (Ah ce mot fait flipper). Et je pensais que ce serait intéressant de partager avec vous mes trucs et astuces qui facilitent mes déménagements depuis déjà quelques années.

Poursuivre la lecture de « Comment survivre à un déménagement ? Trucs et astuces. »

Vidéo: Mes favoris de Mai 2017

Vidéo: Mes favoris de Mai 2017

 

 

Les produits présentés dans cette vidéo:

Livre coup de cœur! #3

Livre coup de cœur! #3

« En attendant Bojangles » est le premier roman d’Olivier Bourdeaut et quelle réussite! Quel style! Il a fait partie de mes lectures pendant mes vacances aux Antilles. Et, je devais sérieusement passer pour une folle à la plage sur mon transat à rire aux éclats avec ce livre (tellement voyant) dans les mains.  Je m’excuse d’ailleurs auprès de ceux qui ont coïncidé avec moi sur cette plage. Oui, je sais, je rigole pour de vrai quand un livre me fait rire. Et oui, je sais, ça peut paraître bizarre mais moi ça me rend heureuse de découvrir que j’ai de l’or dans les mains en lisant un livre… Mea culpa! Ce roman est un vrai bonbon au cœur acidulé. On s’habitue à sa douceur, à sa folie et puis tout à coup on touche à l’acidité de ce petit bonbon et toutes les saveurs sont amplifiées. Une vraie explosion en bouche!

N’hésitez pas! Ce roman est une merveille qui vous fera passer du rire aux larmes.

Vidéo: « Haul » retour de France

Vidéo: « Haul » retour de France

Les produits de cette vidéo:

Livres:

  • « En attendant Bojangles », Olivier Bourdeaut
  • « Mémé dans les orties », Aurélie Valognes
  • « Un parfum d’encre et de liberté », Sarah McCoy
  • « L’horizon à l’envers », Marc Levy
  • « Pitié pour leurs âmes », John Searles
  • « Les portraits de Joséphine », Tara Conklin
  • « Eux sur la photo », Hélène Gestern

Trousse à maquillage Derrière la Porte