Le défi Harry Potter

Tous les ans, je me lance des défis. Comme la majorité des gens c’est souvent au mois de janvier ou au mois de septembre mais, contrairement à la majorité des gens, je mets un point d’honneur à arriver au bout de mes défis.

Cette année, j’ai décidé de me lancer le défi Harry Potter. En quoi consiste ce défi ? Avant de vous en dévoiler les détails, il faut d’abord que je vous explique les raisons qui m’ont poussée à me lancer ce défi assez spécial.

Avant tout, il faut savoir que je fais partie de la génération X. Autrement dit, je ne fais pas partie de la génération Harry Potter. La « Potter Mania » a touché la génération suivante, la génération Y. Bref, tout ça pour confesser que je n’avais jamais lu la saga Harry Potter et qu’ à l’exception du premier opus, je n’avais jamais vu les films au cinéma. J’étais une « moldu » !

Plus les années passaient, plus j’entendais des références à Harry Potter et cela ne s’arrangeait pas avec l’arrivée de mon fils en primaire. Et au fil du temps, cela a fini par piquer ma curiosité.

J’ai donc annoncé au cours d’un dîner de janvier que j’allais débuter instamment le défi Harry Potter. Et j’expliquais à mon mari et à mon fils que j’avais décidé de lire au cours de cette année l’intégralité de la saga Harry Potter. Bien sûr à la fin de la lecture de chaque opus, je regarderait le film correspondant. La règle importante étant de ne surtout pas voir le film avant d’avoir lu le livre !

Après cette annonce des plus surprenantes au vue de mes lectures habituelles, mon petit bonhomme décida qu’il voulait lui aussi participer à ce défi. C’est ainsi que le défi que je m’étais lancé devient un défi en duo mère-fils.

Nous débutions le premier tome Harry Potter à l’école des sorciers en janvier 2022. Et nous lisions à haute voix religieusement tous les soirs après le diner, avant que le petit bonhomme n’aille se coucher. C’était devenu notre rituel, chaque soir, blottis l’un contre l’autre nous lisions à haute voix chacun notre tour, le petit bonhomme ayant une préférence pour imiter les voix des personnages.

Je dois avouer qu’au début, j’appréciais plus le moment passé avec le petit bonhomme que le contenu de la lecture. L’univers créé par JK Rowling était divertissant mais un peu trop enfantin pour moi. J’adorais voir les réactions de mon fils au fil des lectures.

Puis, nous avons débuté le tome 3 Le prisonnier d’Azkaban et c’est là que tout a changé ! Le récit est devenu plus sombre et les personnages ont pris une toute autre dimension. Je peux dire que c’est au tome 3 que la magie Harry Potter a opéré pour moi. J’étais devenue aussi passionnée que mon fils et nous faisions constamment des références au livre.

Les mois, les livres et les films ont défilé et la passion Harry Potter s’intensifiait. Le nombre de pages qui augmentait drastiquement n’effrayait absolument pas le petit bonhomme. Nous avons vécu dans l’univers de Poudlard, nous avons évolué avec le trio Harry, Ron et Hermione et nous avons adoré les personnages secondaires du livre comme Neville, Ginny ou Luna. Nous avons appris à jeter des sortilèges, nous avons imaginé la forme de notre patronus et nous avons aussi fini par aimer des méchants qui ne l’étaient pas vraiment.

Puis le dernier opus Les Reliques de la mort est arrivé au mois d’août avec un goût doux amer. Nous savions que c’était le dernier et qu’après ce livre, il n’y aurait plus de lecture du soir. Le petit bonhomme avait fêté ses 10 ans en juin et il s’attaquait tout seul à de gros volume de lecture. Mais nous avons quand même combattu une dernière fois à Poudlard avec tous nos personnages favoris. Et nous avons dit au revoir à Harry, Ron, Hermione et Ginny sur le quai  9 ¾ de la gare de King’s Cross.

C’était la fin de la saga, notre défi Harry Potter était réussi !

Mais je crois que Harry Potter ne s’arrête pas là. Ce que je veux dire c’est qu’il ne se limite pas à ce défi. Potterhead un jour, Potterhead toujours ! Alors en octobre nous partons à Londres visiter les studios Harry Potter !

Pour finir c’est mon cœur de maman qui parle et qui remercie JK Rowling pour ces fabuleux moments de lecture passés avec mon fils. Merci pour ces moments gravés pour toujours. Plus tard, quand le petit bonhomme sera grand, il se souviendra avec nostalgie qu’il aura passée l’année de ses 10 ans à découvrir l’univers de Poudlard avec sa maman.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s