Ce que j’ai gagné…et perdu en quittant Paris.

J’avais envie de vous parler de ma nouvelle vie loin de Paris car aujourd’hui je pense avoir suffisamment de recul pour faire un petit bilan de ce changement de vie total.

Et pour rendre tout ça plus simple je me suis imposer 10 points. Vous l’aurez deviné je suis dingue des "To Do List". Voilà 10 chapitres pour vous dire le plus honnêtement du monde ce que j’ai gagné mais aussi ce que j’ai perdu en quittant la Capitale.

1- Adieu au stress.

Le premier changement qui s’est opéré chez moi en quittant Paris c’est l’étape « No stress ». Il est passé où mon stress ? Il faut croire qu’il m’a quitté en même temps que s’est achevé le déménagement en Allemagne. En fait, je vivais avec mon stress depuis des années sans vraiment m’en rendre compte. Le stress faisait partie du contrat en vivant à Paris.

D’ailleurs avec le recul, je comprends seulement maintenant pourquoi les gens qui me rendaient visite à Paris s’extasiaient toujours devant la beauté de la ville et de mon petit Montmartre et qu’ils finissaient par me dire : « c’est magnifique mais alors je ne pourrais pas y vivre ». A l’époque, je ne comprenais pas, Paris était fantastique et le stress était un compagnon plutôt « cool ». Car selon moi, toute parisienne qui se respectait savait vivre dans l’urgence avec sa dose quotidienne de stress.

2- On prend ses aises mais on fait l’impasse sur la vue.

Avec le déménagement, j’ai troqué mon appartement de Montmartre contre une grande maison avec jardin au cœur de Francfort. Oui j’ai gagné des mètres carrés. Oui mon dressing et plus grand que mon ancienne cuisine. Oui j’ai de l’espace à ne plus savoir quoi en faire. Oui, j’ai même un bunker qui me sert de cave à vin (si la guerre éclate, on aura de quoi picoler).

Mais alors rien de comparable avec le charme de Montmartre. Les promenades en poussette au Sacré Cœur étaient quand même magiques. C’est sûr aujourd’hui je n’ai plus à éviter les touristes avec la poussette de mon fils mais, quand même, la vue du Sacré Cœur était sublime!

img_0582img_0580
3- Je suis devenue une princesse Disney.

Vous savez les princesses Disney, dans les dessins animés, elles ont toujours toute une colonie d’animaux. Et bien moi à Francfort j’ai une famille d’écureuils qui vit dans mon jardin. D’ailleurs impossible de les recenser depuis qu’ils ont fait des bébés! Ils sont partout et planquent leur garde-manger dans mes jardinières. J’ai aussi un hibou qui vit dans mon sapin et qu’on a surnommé Hector et des oiseaux jaune et bleu qui se baladent un peu partout et qui à mon avis se feront manger par Gustave cet été. Car oui, il y a aussi Gustave (chat numéro 2) qui a rejoint dernièrement Dinah (chat numéro 1).

Alors oui c’est officiel, appelez-moi Blanche Neige !

img_7278


4- Petit bonhomme s’éclate et il y a de quoi faire.

Quand j’habitais à Paris, il y avait seulement 2 squares pour enfants à côté de mon appartement. Et à vue d’œil aux beaux jours, il devait y avoir à peu près 10 enfants au mètre carré dans le bac à sable. Ce fameux bac à sable qui était tellement suspect à mes yeux que je n’ai jamais osé poser les fesses de mon fils dedans !

En arrivant à Francfort, nous avons découvert la verdure et l’espace et ce même en centre-ville. On respire !!! Aujourd’hui à coté de la maison j’ai 2 immenses parcs de plusieurs hectares sans parler des nombreux squares avec des jeux pour enfants.

En résumé, où que tu ailles à Francfort, tu trouveras toujours un toboggan et autres balançoires. C’est même dingue de voir à quel point cette ville est faite pour les enfants ! Tu vas au zoo, au jardin botanique, au restaurant, sur les bords du Main, il y a toujours de magnifiques installations pour les enfants. Et attention, elles ne sont jamais endommagées, vous n’y trouverez jamais de type à moitié saoul affalé sur les bancs ou même des gens qui font faire les besoins de leur chien dans le bac à sable. Incroyable, non ?

 

 

img_7341img_5714

5- Adieu les bouchons et vive les sorties en famille.

Trafic, bouchons ? Pour que vous ayez une idée, les bouchons à Francfort correspondent à un périphérique parisien avec une circulation fluide. Temps de trajet de mon chéri pour aller travailler 10/15 minutes max !!! C’est tellement agréable de pas partir travailler sans le stress des trajets.

Résultats, le weekend est devenu synonyme de ballade familiale. On découvre Francfort et la région de Hessen. Pas de problème pour sortir de la ville et pas de retour à s’arracher les cheveux dans les bouchons.
dsc_3647dsc_3668dsc_3646
6- J’en ai rêvé, Mini et mon chéri l’on fait.

Résultante du point numéro 5, je suis redevenue automobiliste. Et je me suis acheté une Mini Cooper. Rectification : mon chéri m’a offert une Mini Cooper rouge pour mon anniversaire. Oui, celle que j’adorais mais que je n’ai jamais acheté à Paris de peur qu’elle ne soit défoncée au bout de 2 jours par le débile moitié saoul qui te cartonne ta voiture pourtant si bien garée.

7- On passe au Bio.

J’ai redécouvert le bio. Et chose exceptionnelle, en passant en caisse, je n’ai pas l’impression que mes œufs sont en or ! En Allemagne manger bio n’est pas un luxe c’est un style de vie accessible à tous. Ici manger bio, manger frais, manger sainement n’est pas réservé à une seule élite.

Alors une question me brûle les lèvres : « Pourquoi mangent-ils toujours de la saucisse et des patates ? » Et tu repenses alors à Paris et à tous ces fabuleux restaurants… Et là les seuls mots qui te viennent à l’esprit sont gastronomie, dîner, pâtisserie, macarons, éclairs au chocolat…Et la dernière image qui te vient à l’esprit est celle des petits pains au chocolat de chez Gontran Cherrier à Montmartre. De la torture je vous dis !!!!

8- Is English fine?

Avant de partir vivre en Allemagne je me suis dit « top, je vais encore apprendre une nouvelle langue! ». Mais ça c’était avant de partir… La vérité c’est que je ne parle toujours pas couramment Allemand et que pour être totalement honnête j’en suis très loin. Mais que s’est-il passé ?

Et bien j’habite à Francfort, la ville financière par excellence, où une très grosse partie de la population est expatriée et où tout le monde parle Anglais. Quand je vous dis tout le monde parle Anglais, c’est tout le monde, de mon médecin à mon boulanger !

Alors au début tu essaies et puis quand tout le monde finit par te parler en Anglais, tu oublies vite l’Allemand. De toute façon mon accent était vraiment pourri…

Mais j’ai appris l’essentiel : tout le vocabulaire utile pour faire du shopping sur Internet. Et attention, je sais même faire des retours de produit entièrement en Allemand. Avouez, vous êtes impressionnés !

9- On fait du sport!

Quand je suis arrivée à Francfort, mon dermato (grand fan de Paris) m’a dit : « Ici, il n’y a rien à faire à part du sport ! » Encore aujourd’hui cette phrase me fait beaucoup rire (jaune). C’est sûr j’ai dû oublié les belles librairies, les films français, les pièces de théâtre. Mais Francfort est quand même très riche culturellement avec de très nombreux musées.

Il y a beaucoup d’activités à faire en famille, et on fait plus de sport c’est vrai…

img_6610img_5717img_5716dsc_3342

10- L’Allemagne c’est carré et ça fait du bien!

Mais ce que j’aime le plus ici c’est que tout est carré. Tu ne t’arraches pas les cheveux avec des démarches administratifs qui n’ont aucun sens.

Les hôpitaux sont super propres et tu n’attends pas 15 ans aux urgences avec ton enfant. D’ailleurs, tu n’attends même pas 1 heure ! Une fois j’ai dû faire des examens à l’hôpital et j’ai même pris la salle d’attente en photo tellement je n’en revenais pas. On aurait dit une annexe d’un Starbucks : petit sofa, belle déco et café « what else » à volonté ! Et dans les salles d’examens tu as des ordinateurs portables qui sont posés là sans surveillance ! Mon Dieu tout est tellement propre qu’on pourrait manger par terre ! En France c’est du jamais vu !
Et puis quand ton pédiatre te dit le rendez-vous est à 10H00, le rendez-vous est vraiment à 10H00. Ponctualité absolue ! Les allemands sont tellement ponctuels que quand ils viennent manger chez moi ils font exprès d’arriver en retard, au cas où, parce qu’on est français.

Les gens sont respectueux. Tu ne te fais pas bousculer avec ton enfant dans la rue et les voitures te laissent passer quand tu es à vélo. Note pour plus tard : ne pas trop m’habituer à ça sous peine de me faire écraser en rentrant en France.
dsc_3274
Le bilan de tout ça c’est que j’aime ma vie d’expat’ en Allemagne. C’est vrai Paris me manque parfois : les amis, les sorties, le shopping, la nourriture (la gourmandise me perdra) … Mais en venant vivre à Frankfurt, j’ai commencé une nouvelle vie, j’ai réussi à obtenir le Master dont je rêvais tant, j’ai complètement changé d’activité professionnelle, et j’ai un peu plus de temps pour ma petite famille.

Et surtout j’ai appris à profiter de ma nouvelle vie.

Alors, amis parisiens, seriez-vous prêts, vous aussi, à sauter le pas et à quitter votre chère capitale ? Allez, allez dites nous tout!

A très bientôt.

 

2 réflexions au sujet de « Ce que j’ai gagné…et perdu en quittant Paris. »

  1. PIZZAGALLI

    Très chère Aurélie, cela fait plaisir de voir ce bilan très positif. Ta question est vraiment d’actualité me concernant. Je souhaite quitter Paris et idéalement m’installer dans l’ouest de la France au bord de l’eau car j’en ressens le besoin mais la dure réalité revient au galop et une autre question se pose… trouver un travail en province signifie voir son revenu diviser par deux. Puis-je l’assumer seule? Gros bisous et disponible pour en parler de vive voix

    Aimé par 1 personne

    1. Oreliejolie

      Bonsoir Sabine,
      C’est vrai il y a une différence de salaire entre Paris et province mais pas de 50%. Je pense qu’entre le logement et le coût de la vie, tu compenseras cette différence de salaire.
      Si tu rêves de vivre dans le Sud-Ouest, n’hésite pas!
      Il faut juste sauter le pas 😉
      Mais à discuter de vive voix.
      Bisous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s