Adieu cigarette!

La semaine dernière c’était mon autre anniversaire : il y a 1 an j’arrêtais de fumer.

L’heure du bilan est arrivée. Je sais ce que vous allez me demander : « Comment s’est passé cette année sans cigarette ? »

Et maintenant à mon tour de vous poser une question : « Voulez-vous connaitre la vérité vraie (celle qui fâche) ou la vérité transformée ? »

Je pose cette question car quand on est fumeur on adore les récits d’arrêt de cigarette douloureux, horribles. Oui, en fait, toutes ces histoires nous aident à justifier le fait de ne jamais arrêter de fumer.

Alors je vous offre ma vérité vraie, celle que vous fumeurs vous n’aimez pas forcement.

Oui j’ai survécu à cette année et à vrai dire sans trop de difficulté…

Arrêter la cigarette me trottait dans la tête depuis longtemps. J’avais tenu bon pendant ma grossesse et au moment de reprendre le travail j’ai pris peur. Je pensais ne jamais réussir à passer le cap de la reprise sans ma béquille. Et bêtement j’étais retombée…

Dans mon cas la cigarette c’était totalement psychologique. Je m’étais aussi laissé polluer par mon entourage. Combien de fois j’avais entendu dire « la cigarette c’est trop dur d’arrêter ! », « Tu vas prendre vachement de poids », « Mais pourquoi tu veux arrêter de fumer, tu ne fumes quasiment rien ! », « 2 cigarettes ça ne tue personne ».

Résultat, j’avais tout simplement peur d’arrêter de fumer et je m’étais convaincue que je ne pourrais jamais réussir à arrêter complètement. Au travail, la cigarette c’était ma béquille et j’allais fumer au lieu de dire à un con qu’il était juste con. C’était plus simple pour tout le monde : le con ne saurait jamais qu’il est con et moi je restais zen.

Et il faut être honnête, je pensais que 5 cigarettes ne pouvaient pas me faire de mal.

Et un jour j’en ai eu marre. Marre de fumer ! Marre de penser à acheter des cigarettes ! Marre de regarder dans mon sac avant de partir de chez moi ! Marre de compter mes cigarettes pour savoir si j’en aurai jusqu’au lendemain ! Marre d’avoir mal à la gorge après chaque soirée !

Pas de signe avant-coureur, pas de préavis. La cigarette et moi c’était le divorce !

Non, je n’ai pas gardé de réserve de cigarettes (à mon avis c´est le meilleur moyen de craquer), je n’ai pas vu de médecin (indispensable selon moi pour les gros fumeurs), je n’ai pas fait de régime bizarre, j’ai juste acheté une cigarette électronique au cas où.

La cigarette électronique m’a aidé au début. Elle m’a surtout rassuré. J’avais quelque chose à fumer si ça devenait trop dur ou pendant les soirées d’été quand tes potes fument tous comme des malades.

Ah oui et puis les potes dans ces cas-là ils ne t’aident pas du tout ! Ils te disent « c’est top que t’arrêtes de fumer » et après quelques verres ils t’offrent une cigarette toutes les 2 minutes. « T’es sûre que tu ne veux pas une cigarette ? Juste pour ce soir et demain tu continues d’arrêter de fumer. » Bref, ne compte pas sur tes potes fumeurs pour arrêter de fumer.

En rentrant des vacances d’été, je n’avais plus rien pour recharger ma cigarette électronique. Je n’ai jamais racheté de recharge et je l’ai rangé dans mon placard.

A la rentrée j’ai repris le sport et je me suis vite rendu compte que mes performances en cardio n’avaient plus rien à voir. J’avais indéniablement gagné du souffle !

Ah oui j’allais oublier ! Je n’ai pas pris de poids. Au début j’ai fait attention mais je n’ai pas eu de fringales ou autres.

Je vous dirais aussi que ma peau est beaucoup plus lumineuse. Par contre, niveau goût et odorat je n’ai pas constaté une grande différence.

Enfin depuis la rentrée je n’y pense plus. La cigarette est sortie de mon cerveau et j’ai parfois l’impression bizarre de n’avoir jamais fumé.

Je comprends seulement maintenant l’expression « arrêter c’est dans la tête ». Quand j’étais fumeuse je ne comprenais pas, ou plutôt je ne voulais pas comprendre. Je me trouvais des excuses et ça m’énervait vraiment quand quelqu’un me disait ça (surtout quand ce quelqu’un n’avait jamais fumé de sa vie).

Aujourd’hui je comprends mieux cette expression. Et je dois admettre qu’elle n’est pas fausse pire encore je pense qu’elle est la base de tout.

Enfin le résumé de tout ça et après une année sans cigarette c’est que oui dans mon cas ça a été facile et ça peut aussi l’être pour vous.

Alors petit message pour mes amis fumeurs : Ça vaut la peine de tenter le coup !

 

 

 

 

3 réflexions au sujet de « Adieu cigarette! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s